Intelligence collective en Entreprise

Voici un article intéressant sur l’intelligence collective en entreprise….avec deux bémols quand même :
1/ le constat n’est pas limité aux relations avec la hiérarchie mais concerne possiblement toutes les relations en entreprise, même entre homologues,
2/ Plutôt que de parler « d’impertinent constructif », il est serait plus judicieux d’évoquer la prise de responsabilité de chacun face à son propre système de valeurs et d’éthique…

Extraits de l’article « Osons l’impertinence constructive » :

« Il y a actuellement beaucoup de souffrance liée au travail, …. La parole empêchée et le sentiment de manquer d’autonomie font d’ailleurs partie des principaux risques psychosociaux. » 

 » Impertinence constructive est un oxymore, l’association de deux contraires. C’est utiliser de manière vertueuse l’énergie et le courage que donnent la colère, l’envie de dire et de provoquer des choses….Il s’agit de créer les conditions d’une confrontation pacifiée et constructive…. »

« Etre impertinent constructif, c’est effectivement apprendre à dire non…. »

« Ceux qui pratiquent l’impertinence constructive sont animés du désir profond que leur travail se passe bien. Ils se sentent partie prenante du projet commun et de sa réussite. Pour eux, tout ne dépend pas des autres, et notamment de leurs chefs. Ils ont le désir d’oser…. »

« Quels sont les risques du silence qui en découle ? …D’abord, des risques pour la santé des individus. Ce qu’on n’exprime pas va se retourner contre nous… »

« Etre impertinent constructif, c’est se sentir plus en accord avec soi-même. Je ne comprends pas, je demande. J’ai une idée, je la propose. Je ne suis pas d’accord ou je trouve qu’on exagère, je le dis. Je pense que le délai donné n’est pas réaliste, je le fais savoir. C’est être dans des rapports beaucoup plus simples… »

Découvrez l’article complet en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *