Idées préconçues sur l’empathie

Voici un article intéressant sur la vraie ou fausse écoute sous couvert d’empathie.

N’avez-vous jamais entendu « si j’étais à ta place, je ferais … ».

Cet article invite le lecteur à la vigilance quant aux avis ou conseils de ceux qui vous veulent du bien, dans une bonne intention, et pensent savoir mieux que vous ce qui est bon ou pas dans votre vie ! 

Pour ma part, je crois que chacun doit rester libre et souverain dans son domaine de responsabilité, y compris d’accepter ou pas des conseils ou des avis, à fortiori quand vous ne les avez pas demandés.

Extraits de l’article « Peut-on vraiment se mettre à la place des autres ? »:

« …la vraie empathie consiste à tenter de comprendre l’autre de l’intérieur, tout en ayant conscience que cela reste impossible, donc en restant vigilant à ne pas trop empiéter sur lui. Loin de la posture prétentieuse de celui qui se croit capable de se mettre à la place d’une personne, la posture emphatique est profondément modeste, puisqu’elle reconnaît les limites de celle-ci…. »

« Le « comme si » …. vise à éviter toute confusion entre soi et l’autre. On peut d’autant mieux comprendre la position de l’autre que chacun est conscient de ce qui lui appartient et de ce qui appartient au second, …. Ma place n’est pas la tienne, ta place n’est pas la mienne ; quand je m’efforce à m’imaginer à ta place, je dois donc prendre en considération tout ce que tu vis. À défaut de pouvoir se mettre à celle de l’autre, on peut s’ouvrir à ses références, tenter d’entendre sa singularité en faisant abstraction de nos propres références,… »

Découvrez l’article complet en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *