COACHING & HYPNOSE LE JOUR D’APRES

Réouverture du cabinet à partir du 11 mai, en toute sécurité, avec respect des consignes de distanciation et d’hygiène.

Les RDV à distance restent en place pour toutes celles et ceux qui le souhaitent bien évidemment…

Alors, à très bientôt 😁

Qu’est-ce que la PNL ?

Bref historique 

La PNL (ou Programmation Neuro Linguistique) est utilisée depuis les années 70 par des millions de personnes à travers le monde dans des domaines d’application très divers allant de la thérapie brève au management, la vente, le marketing, l’armée et la police, le sport et le développement personnel.

La PNL, créée aux États Unis par John Grinder et Richard Bandler, est basée sur diverses approches et courants de pensée  (comme la systémique, la cybernétique, le fonctionnement cérébral,…) et sur l’observation des pratiques de certains grands communicants et thérapeutes (comme M. Erickson, F. Perls, V. Satir).

Elle continue à être développée depuis plus de 25 ans par Robert Dilts et Judith Delozier.

La genèse et les fondements de la PNL sont très bien expliqués dans cette vidéo de Alain Thiry.

Fondements de la PNL, sur quoi s’est construite la PNL ?

C’est quoi la PNL ?

La PNL est un outil thérapeutique et de coaching qui met à disposition un ensemble de techniques et des modèles pouvant faciliter :

  • Le langage dans toutes les sphères relationnelles,
  • L’excellence humaine (savoir-être et savoir-faire) dans la communication, l’apprentissage et le changement. 

« Ce qu’un homme peut faire, un autre le peut aussi ».

Bien accompagné par un praticien en PNL, et seulement en quelques séances, ces  techniques constituent un véritable levier de transformation vers un objectif donné.

Pour ce faire, la PNL s’appuie sur une « modélisation de la structure de l’expérience humaine ». 

L’expérience humaine d’un individu, en particulier « sa carte du monde », lui est propre et subjective. Elle est en effet fonction de ses propres perceptions de la réalité et limitée dans sa représentation subjective du monde, c’est à dire de l’extérieur. C’est pourquoi la PNL porte davantage sur la structure d’une expérience, sur laquelle nous pouvons agir, que sur son contenu qui reste subjectif. 

« La Carte n’est pas le Territoire » (A. Korzybski, Science and Sanity, 1933)

La modélisation repose et agit sur trois composantes fondamentales de l’expérience humaine :

  • Nos habitudes comportementales (Programmation) : à partir de nos expériences, nous créons des processus de fonctionnement, des compétences inconscientes, des ressentis qui se manifestent par des habitudes comportementales.
  • Nos modes de pensée (Neurologie) : nos processus de pensée reposent sur notre capacité neurologique à percevoir, stocker et organiser l’information pour donner un sens à l’expérience. Le système neurologique régule le fonctionnement du corps.
  • Notre langage (Linguistique) : le langage permet de coder et de retranscrire notre expérience par des mots, une manière de parler, ainsi que par le langage corporel. Le langage détermine notre façon d’interagir et de communiquer avec les autres.

« Le corps et l’esprit sont des Processus Systémiques » (G. Bateson, A Necessary Unity, 1979)

Quelques postulats de la PNL

Chaque personne possède sa propre carte du monde. Aucune carte individuelle n’est plus « vraie » ou plus « réelle » qu’une autre.

Les personnes réagissent en fonction de leurs propres perceptions de la réalité. Les limites de l’individu sont dans sa représentation subjective du monde et non dans le monde réel.

Les individus ont déjà (ou potentiellement) toutes les ressources dont ils ont besoin pour agir efficacement.

Les individus font les meilleurs choix possibles parmi ceux qu’ils perçoivent comme disponibles dans leur modèle du monde. 

Tout comportement a (ou a eu) une « intention positive ». La personne fait le meilleur choix comportemental compte tenu du contexte dans lequel il s’est produit.

Le sens de la communication réside dans la réponse obtenue chez l’autre, quelle que soit l’intention de l’émetteur du message.

« On ne peut pas ne pas communiquer ». Tout comportement est une communication, même le silence a une signification. Tout étant interprétable, tout est communication. 

Pour en savoir plus

Vous pouvez vous reporter à un article complet de Jean-Luc Monsempès dans le portail international PNL-NLP Professional.

Vous pouvez vous documenter dans le portail de la Fédération NLPNL

Vous trouverez également un article intéressant de l’Express sur la PNL en cliquant sur ce lien.

Voici des extraits de l’article : 

« Reprogrammer notre cerveau pour venir à bout de nos blocages et de nos angoisses, c’est la promesse de la PNL, programmation neuro-linguistique, une thérapie brève de plus en plus prônée par certains psychothérapeutes »….

« ….Les personnes qui réussissent ont des schémas comportementaux communs. En observant et en reproduisant ces comportements, aucune raison de ne pas nous-même atteindre nos propres objectifs. …»

« …On a tous un mode de pensée. Si on apprend à penser différemment, on peut se mettre à agir différemment….. »

« …L’originalité et l’intérêt de cette méthode résident dans l’étendue de son champ thérapeutique,….cela va des troubles psychologiques et émotionnels aux conflits intérieurs – stress, dépression, burn-out, traumatismes – en passant par les troubles névrotiques – angoisses, crises de panique, syndromes de stress post-traumatique – et enfin les troubles comportementaux mais aussi des compulsions, des phobies ou des TOC…. »

« …En matière de développement personnel, la PNL est d’une efficacité redoutable pour développer ses potentiels et ses ressources, préparer un rendez-vous important ou un examen, développer sa capacité de concentration et ses performances intellectuelles ou physiques, sa créativité, la confiance en soi, le leadership, etc…. »

Elargir « sa zone de confort »

Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort ou plutôt de routine ?

Et bien, c’est oser prendre parfois des risques « mesurés » pour ELARGIR sa zone de confort et d’apprentissage, autrement-dit sortir d’une « routine » ou changer quelque chose qui ne convient plus. C’est se permettre de redonner du sens, de se remettre en mouvement vers un rêve ou un projet, en dépassant ses peurs, ses croyances, et en repoussant ses limites, pas à pas.

Ce n’est sûrement pas une invitation à renoncer ou prendre le risque de perdre ce qui est le plus précieux dans la vie d’une personne.

Voici un article « Pourquoi avons-nous tous intérêt à sortir de notre zone de confort » et une vidéo de Nicolas Felger qui pourrait bien vous interpeller !

« la zone de confort comme « celle où nous sommes lorsque nous évoluons dans un environnement que nous maîtrisons. Dans cette zone, les choses sont familières, qu’elles soient agréables ou non ». En sortir implique de prendre des risques. »

Découvrez l’article complet en cliquant sur ce lien.

En complément de la 1ère vidéo, voici une autre vidéo « Arrêter de vouloir sortir de votre zone de confort » de Nathalie Martin tout aussi intéressante qui pointe l’idée qu’il s’agit bien de « sortir de sa zone de routine », en faisant grandir, par petits pas, « sa zone de confort ».


Accords ou code de conduite

« Les accords toltéques » de Miguel Ruiz, livre devenu culte à découvrir et à appliquer, à bon escient, et sans modération.

Accords, principes, règles de vie ou encore code de conduit, voici une façon simple de se défaire de nos croyances limitantes, nos conditionnements culturels et éducatifs, nos projections personnelles, qui distordent parfois la réalité sur nous-même et les autres.

1er accord « Que votre parole soit impeccable »

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole au service de la vérité et de l’amour. La parole est un outil qui peut détruire. Prenez conscience de sa puissance et maîtrisez-la. Pas de mensonge, ni de calomnie.

2ème accord « Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle »

Vous n’êtes pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leurs rêves, de leurs peurs, de leurs colères, de leurs fantasmes. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

3ème accord « Ne faites aucune supposition »

Ne commencez pas à élaborer des hypothèses pour finir par y croire, comme s’il s’agissait de certitudes. Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

4ème accord « Faites toujours de votre mieux »

Il n’y a pas d’obligation de réussir, il n’existe qu’une obligation de faire au mieux. Votre «mieux» change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. Tentez, entreprenez, essayez d’utiliser de manière optimale vos capacités personnelles. Soyez indulgent avec vous-même. Acceptez de ne pas être parfait, ni toujours victorieux.

Et le 5ème accord…

5ème accord « Soyez sceptique mais apprenez à écouter »

Utilisez la force du doute pour remettre en question ce que vous entendez : est-ce que c’est « vraiment » la vérité ? Ecoutez l’intention qui sous-tend les mots et comprenez le véritable message.

Pour en savoir plus, une analyse intéressante, en cliquant sur ce lien.